Tony Blair forcé à remanier son gouvernement

5 mai, 2006 at 2:32 (Monde, Politique)

Jeudi, aux élections locales, les travaillistes du Labour, au pouvoir depuis 10 ans en Grande Bretagne, ont perdu 264 sièges, les conservateurs en remportant autant. On a aussi assisté à une poussée de l’extrême droite. Plusieurs raisons peuvent expliquer cette situation. Tout d’abord, plusieurs scandales avaient eclabousé le parti avant les élections, et la défaite des travaillistes était prévue. On se demandait quelle en serait l’étendue. Ensuite, ils sont au pouvoir depuis déjà 10 ans (tout comme Margaret Thatcher), ils allaient tôt ou tard basculer.

Tony Blair sait ainsi que « sa fin est proche », mais pour en quelque sorte sauver le parti avant les prochaines élections en 2010, il a commencé à le remanier avant même les résultats complets des élections.

Par exemple, Charles Clarke a été remercié, Jack Straw a quitté le ministère des Affaires étrangères pour devenir ministre des relations avec les Communes. Une femme, Margaret Beckett (elle est très moche), occupera le Foreign Office, et c’est une première en Grande Bretagne. D’autres remaniements ont été ainsi effectués.

Tony Blair cherche ainsi à diminuer, dans les médias et dans l’opinion publique, l’importance de sa défaite. Selon David Cameron, le vainqueur des élections, le pays a plutôt besoin d’un remaniement que d’un replacement. 

 Source: AFP

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :